Courtisanes

Papillon de la cour orientale (Sephisa chandra). A ne pas confondre avec le courtisan madrilène ou courtisan commun (Vendeur de fumigants), si répandu dans notre géographie.
Papillon de la cour orientale (Sephisa chandra). A ne pas confondre avec le courtisan madrilène ou courtisan commun (Vendeur de fumigant), si courant dans notre géographie. (Source : Sandipoutsider).

A cette occasion, nous allons nous écarter légèrement de notre ligne habituelle, mais pas de notre thème. Loin de chercher à proposer une étude réfléchie sur tel ou tel besoin de changement doctrinal, tendance technologique ou sur l'adéquation d'un système d'armes à son objectif, nous allons parler de biologie, même s'il y a là un certain degré d'intrusion qui sans doute les spécialistes en la matière nous pardonneront. Le fait est que, parmi tant d’espèces variées qui participent à ce petit monde que nous appelons la Défense, y compris les lobbyistes/hommes d’affaires, les conseillers politiques, les patrons et d’autres espèces, il y en a une qui est unique et qui a réussi à devenir forte dans notre villa et notre cour, devenant, bien qu'étant une espèce parasite, la plus répandue dans l'écosystème de la capitale : les courtisans.

(Continue…) Cher lecteur, cet article est exclusivement destiné aux utilisateurs payants. Si vous souhaitez accéder au texte intégral, vous pouvez vous abonner à Ejércitos Magazine en profitant de notre offre pour les nouveaux abonnés via ce qui suit lien.

2 Commentaires

Laissez un commentaire